Démontons! Pollution visuelle

ActivRep20102012_Pict5

Photo Mountain Wilderness

 

Démontons! Nettoyons!

Stop à la pollution visuelle!

Nos regards pourront-ils jamais s’habituer à cette invasion toujours plus étouffante de la tôle, des parkings, de l’asphalte, des ronds-points et autres fanions publicitaires qui gangrènent les espaces péri-urbains mais aussi ces interminables rubans entre les villes, no man’s lands émergents vidés de tout caractère, ni campagne, ni ville ?

Devant l’indescriptible charge des divers lobbies, commerciaux ou politiques, et le peu de réactions suscitées, on en vient à penser que trop de regards sont indifférents et que la lutte donc, pour un peu moins de laideur, est un combat perdu d’avance.

Dans les espaces protégés, alors que la main de l’homme est encore marginale, discrète et souvent heureuse (un chalet d’alpage, une clairière, une cabane de berger…), alors qu’une nature encore vaste et sauvage nous livre des émotions devenues rares, liées à l’oxygène retrouvé, à l’éclat de la lumière peut-être, au sentiment de liberté sûrement, le regard, curieusement plus acéré, supporte mal les points noirs, les pollutions, les souillures…

« Nettoyons les paysages montagnards », Démontons! L’association Mountain Wilderness en a fait l’un de ses combats valeureux.

« Mountain Wilderness organise des opérations de nettoyage dans les Alpes françaises pour éliminer les installations obsolètes (comme les remontées désaffectées) et les détritus:  les câbles aériens et pylônes  présentent une menace terrible pour les oiseaux. Les amphibiens sont piégés dans les tuyaux et les ongulés blessés (bouquetins, chamois, etc.) se trouvent souvent pris au piège dans des fils barbelés. Des munitions et obus abandonnés sont dispersés sur de vastes zones, souvent cachés par la neige en hiver. Ces objets représentent aussi des pièges pour les milliers de randonneurs, skieurs et raquetteurs qui traversent les paysages de montagne chaque année. »

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Ce contenu a été publié dans Des reconquêtes paysagères, Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *