ANALYSE ÉCOLOGIQUE ET PAYSAGÈRE DE ROUSSILLON-EN-PROVENCE

Written by Claude CAMILLI

Parc Naturel Régional du Luberon

PAR JEANNE GARNIER ET COSMA ZYDEK

SOMMAIRE

I- Contexte
—1.1. Présentation des étudiants
—1.2. Présentation de Roussillon : Nature et patrimoine
——–1.2.1. Les protections sur la commune
——–1.2.2. Patrimoine
—1.3. La commune de Roussillon déjà engagée
——–1.3.1. Pollution lumineuse et optimum énergétique
——–1.3.2. Réduction et traitement des déchets
——–1.3.3. Schéma départemental vélo
——–1.3.4. Aménagement à taille humaine
——–1.3.5. LPO et sentier des Ocres
——–1.3.6. L’ambroisie, problème d’allergie
II- Diagnostic paysager
—2.1. Roussillon, un village formé par l’ocre
—2.2. L’évolution de la vie paysanne
—2.3. Les problèmes liés à l’eau
——– 2.3.1. La Fontaine des Naïades
——– 2.3.2. Calavon / Coulon
III- Nos inventaires
—3.1. Notre inventaire floristique
—3.2. Notre inventaire faunistique
——– 3.1.1. Détection à vue
——– 3.1.2. Méthodes de points d’écoute
——– 3.1.3. Le piège photo
——– 3.1.4. Méthode photographique
——– 3.1.5. Tableau inventaire faunistique
IV- Acteurs rencontrés
—4.1. Rencontres et remerciement
——– 4.1.1. Gisèle Bonnelly, Maire de Roussillon
——– 4.1.2. Inès, stagiaire à la mairie
——– 4.1.3. Lionel Tribollet, élu à la mairie
——– 4.1.4. Mathieu Barrois, directeur général de l’écomusée d’Okhra
——– 4.1.5. Jérôme Brichard
——– 4.1.6. Henri, un ancien du village
—4.2. Écosociosystème
V- Les limites de l’étude
VI- Préconisations de gestion
— 6.1. Agriculture et biodiversité
—6.2. Décharges et dépôts sauvages
VII- Conclusion

Remerciements :

Tout d’abord, nous tenons à remercier Madame Claude Camilli de nous avoir ouvert les portes de son association Paysages Reconquis pour notre stage professionnalisant.
Claude nous a accordé sa confiance pour réaliser un diagnostic paysager de la commune de Roussillon. Cette expérience nous a permis d’acquérir de nombreuses compétences et connaissances qui nous serviront à concrétiser nos projets professionnels.

Nous remercions également Madame le maire de Roussillon, Gisèle Bonnely, pour son accueil au sein de la commune et de son équipe municipale. Elle nous a permis d’avoir accès à de nombreux documents qui ont joué un rôle important dans notre travail

Nous tenons à remercier Lionel Tribollet, élu à la commission Agriculture et Environnement pour son accompagnement et sa bienveillance tout au long de notre parcours.

Nous remercions Monsieur Mathieu Barois, PDG de Okhra écomusée des Ocres, pour son partage de connaissances sur les ocres de Roussillon. Son aide nous fut précieuse pour construire notre analyse.

Nous n’oublions pas non plus toutes les personnes qui se sont tenues à notre disposition pour répondre à nos questions comme Jérôme Brichard, Nicolas Siard, Robin Lhuillier, Henri, Théo Le Guen, Mathis Bernard, Xavier Anselmo del Sarto.

Nos remerciements s’étendent à toutes les personnes qui ont de près ou de loin participé au bon déroulement de ce stage.

I- Contexte :

Jeanne, Cosma et Esteban, photo de Claude Camilli

1.1. Présentation des étudiants

Nous sommes trois étudiants en première année de BTSA Gestion et Protection de la Nature à l’IET René Cassin :

  • Jeanne Garnier, chargée de terrain, rédactrice
  • Cosma Zydek, chargé de terrain, rédacteur
  • Esteban Chevalier, réalisation écosiosystème

Dans le cadre de la validation de nos acquis professionnels et pour valider notre passage en deuxième année nous devions effectuer un stage professionnalisant de maximum 12 semaines.

C’est au sein de l’association Paysages Reconquis que nous avons eu comme mission de réaliser un diagnostic paysager sur la commune de Roussillon dans la région du Luberon.

Cette démarche s’inscrit dans un objectif de lutte contre la perte de la biodiversité. En effet, à l’aide d’inventaires, de cartographies et de rencontres avec les acteurs nous proposons ici un état des lieux de la commune de Roussillon. Notre analyse croise ainsi enjeux de protection de la nature, enjeux socio-économiques et touristiques et reconquête paysagère afin de proposer une vision d’ensemble du territoire.

1.2. Présentation de Roussillon : Nature et patrimoine

La commune de Roussillon est située dans la région Provence-Alpes-Côte-D’azur, dans le département du Vaucluse. Elle est située au cœur de la vallée nord du Luberon, entre le “petit” Luberon et les Monts de Vaucluse. D’une superficie de 29,77 km2, la commune de Roussillon offre une biodiversité exceptionnelle du fait de la variété des milieux (voir partie inventaire).

            1.2.1. Les protections sur la commune

Roussillon fait partie de la communauté de communes du Pays d’Apt-Luberon qui se situe au sein du Parc Naturel Régional du Luberon créé le 31 janvier 1977. Ce parc a été reconnu en 1997 par l’UNESCO pour faire partie du réseau mondial des réserves de biosphère puis, en 2004, il rejoint le réseau mondial des Géoparcs (un type d’aire protégée en vertu de ses intérêts géologiques). Roussillon comprend également des Zones Naturelles d’Intérêt Écologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF) de type I et de type II. De plus, cette commune comprend 3 sites Natura 2000 sous la directive habitats.

Il paraît important d’expliquer les termes de ZNIEFF, Natura 2000, “Directive habitats” et réserve de biosphère :

Les ZNIEFF sont des espaces naturels inventoriés en raison de leur intérêt écologique abritant une biodiversité patrimoniale. Le but est de créer un socle de connaissances mais aussi un outil d’aide à la décision par exemple lors de projets d’aménagement.

D’après leur site, l’INPN, l’inventaire national du patrimoine naturel, est un portail de diffusion de la connaissance de la biodiversité française. On distingue deux types de ZNIEFF :

  • Les ZNIEFF de type I : espaces homogènes écologiquement, définis par la présence d’espèces, d’associations d’espèces ou d’habitats rares, remarquables ou caractéristiques du patrimoine naturel régional.
  • Les ZNIEFF de type II : espaces qui intègrent des ensembles naturels fonctionnels et paysagers, possédant une cohésion élevée et plus riches que les milieux alentour.

Le réseau Natura 2000 regroupe un ensemble de sites naturels qui ont pour objectif de préserver la biodiversité au sein de l’Union européenne. C’est la directive européenne qui est à l’origine de ce réseau ; il existe deux directives : la directive Habitats de 1992 et la directive Oiseaux de 1979. On distingue deux types de sites Natura 2000 : les zones de protection spéciale (ZPS) qui ont pour objectif la protection des oiseaux, et les zones spéciales de conservation (ZSC) qui ont pour objectif de préserver les habitats naturels et les espèces d’intérêt communautaire.

Une réserve de biosphère est un territoire reconnu par l’UNESCO conciliant la conservation de la biodiversité et le développement durable, avec l’appui de la recherche, de l’éducation et de la sensibilisation. Une réserve de biosphère n’impose pas de réglementation particulière se superposant aux législations existantes dans le pays où elle se situe. Elle se structure selon trois zones en fonction du niveau de protection (aire centrale, zone tampon et zone de transition).

Toutes ces classifications soulignent bien le caractère unique de Roussillon comme une zone géographique possédant une grande biodiversité mais aussi une diversité paysagère importante.

            1.2.2. Patrimoine

Lors de la création d’un armorial des communes du Vaucluse en 1925, aucune armoirie ancienne n’ayant été trouvée, la rose fut choisie comme emblème parlant pour caractériser Roussillon. La rose, dérivée du latin russeolus, la rouge.

“De sinople à la fasce d’argent chargée d’une rose de gueules” c’est-à-dire “D’un fond vert traversé par une barre blanche portant une rose rouge” (Cité par L. de Bresc dans L’Armorial des Communes de Provence)

Carte de la commune de Roussillon :

Carte de la commune de Roussillon et de ses zones naturelles :

1.2. La commune de Roussillon déjà engagée

La commune de Roussillon fait partie du Parc Naturel Régional (PNR) du Luberon, elle est signataire de la Charte du parc. Une charte détaille, selon les objectifs à atteindre, des missions à suivre pour la protection, la mise en valeur et le développement du Parc.

Roussillon fait partie depuis 2015 du contrat de rivière, visant à répondre à certaines problématiques locales mises en évidence lors de la phase d’élaboration de ce contrat. Le contrat de rivière a été développé conjointement par le SIRCC (Syndicat Intercommunautaire Rivière Calavon-Coulon) et le Parc Naturel Régional du Luberon. Les actions mises en œuvre ne sont donc plus concentrées exclusivement sur la commune mais bien sur l’ensemble de la rivière du Calavon-Coulon pour harmoniser la gestion des cours d’eau dans leur ensemble.

            1.3.1. Pollution lumineuse et optimum énergétique

L’un des objectifs est l’amélioration de la qualité du ciel nocturne. Dans ce cadre, Roussillon fait partie du programme SEDEL : Services Énergétiques Durables En Luberon depuis 2011. Accompagnée par un conseiller en énergie, la commune a su mettre en œuvre des actions permettant la baisse importante de ses consommations énergétiques.

Les préconisations suivantes ont été mises en place :

  • Optimisations et suppressions de contrats de fourniture d’électricité.
  • Rénovation de l’éclairage public : la commune a fait le choix de s’orienter vers la technologie LED qui permet d’atteindre une diminution de facteur 3 des consommations.