Démontage de remontées mécaniques obsolètes au col du Frêne (Bauges, en Savoie)


_29

Une belle aventure: le démontage de remontées mécaniques obsolètes

au col du Frêne (Bauges, en Savoie)

Famille : paysages naturels et naturels de loisirs

Aspects pratiques

Organisme

  • Parc Naturel Régional du Massif des Bauges
  • Communes de Sainte-Reine et de Saint-Pierre d’Albigny
  • Association Mountain Wilderness (association internationale de protection de la
  • montagne)

Historique

  • 1963 : construction du téléski de Saint-Pierre d’Albigny
  • 1968 : construction du téléski de Saint-Reine
  • 1973 : fin de l’exploitation des ces téléskis devenus obsolètes
  • 2001 : inventaire réalisé par l’Association Mountain Wilderness  pour le Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable ; 250 aménagements répertoriés au niveau national; l’association s’engage dans le projet intitulé « Installations obsolètes : nettoyons nos paysagesmontagnards »
  • décembre 2005 : téléski de Sainte-Reine et téléski de Saint-Pierre d’Albigny démantelés

Partenaires techniques

  • Mountain Wilderness

Partenaires financiers                                            

  • Région Rhône-Alpes
  • PNR des Bauges (Parc Naturel Régional)
  • Commune de Saint-Pierre d’Albigny
  • Commune de Savoie Grand-Revard
  • Société d’économie mixte de la station d’Aillon-Margeriaz

Paysage des Bauges 

L’intervention

Le contexte

Le col du Frêne est un col hautement symbolique dans l’histoire du massif des Bauges par son importance économique, au XIXè siècle notamment. C’est également une des portes d’accès incontournable pour pénétrer au cœur des Bauges.

Les stations de Saint-Pierre d’Albigny et de Sainte-Reine, construites dans les années 50 et 60, vont fonctionner jusqu’en 1973 seulement, victimes de la concurrence de stations plus récentes et surtout du manque d’enneigement progressif. Leur exploitation ne devient plus rentable.

Si les skieurs ne viennent plus sur ces sites, les pylônes, les câbles, les gares de départ et d’arrivée restent dans le paysage, rouillent et se dégradent inexorablement d’année en année. Abandonnés.

Écoutons ce constat fait par Mountain Wilderness, association internationale de protection de la montagne:

« Les installations obsolètes souillent malheureusement de trop nombreux paysages de montagne. Elles témoignent de certaines activités humaines révolues ou dépassées. Installations touristiques, militaires, industrielles, scientifiques, agricoles… Devenues inutiles, elles n’ont pas été enlevées et peuvent causer de réels dommages à la qualité des paysages, à la sécurité des personnes et perturber la faune. La pollution autant matérielle que visuelle, demeure. Selon un échantillonnage réalisé par Mountain Wilderness, il y aurait plus de 3 000 aménagements abandonnés en zone de montagne. »

« MW s’est engagée en 2001 dans un projet intitulé « Installations obsolètes : nettoyons nos paysages montagnards »*. Il s’agit de recenser les aménagements abandonnés dans les espaces protégés de montagne, de réfléchir à leur enlèvement, de mener des opérations de nettoyage exemplaires et d’inviter les acteurs locaux à engager des démontages. Ce projet recueille immédiatement l’assentiment du ministère de l’Environnement et d’élus locaux concernés ou de gestionnaires d’espaces protégés.»

Parmi les 250 aménagements répertoriés en France, trois installations obsolètes ont été pointées sur le territoire du Parc Naturel Régional des Bauges: au col du Frêne, à la Féclazet à la station de la Sambuy (Paysde Faverges).

démontage des téleskis obslètesPhotos Antoine van Limburg/Mountain Wilderness

La description de l’intervention

Le téléski de Sainte-Reine se trouve sur un alpage exploité par des éleveurs. Ses pylônes sont debout ainsi que le câble qui rouille et menace de tomber.

Celui de Saint-Pierre d’Albigny est situé entre zone forestière et pâturages destinés à la fenaison où à l’élevage des vaches; il se compose d’arches toujours debout, dont les assises sont en béton.

Grâce à un partenariat très étroit entre le Parc Naturel Régional des Bauges, les communes de Saint-Pierre d’Albigny et de Savoie Grand-Revard, la Société d’économie mixte de la station d’Aillon-Margeriaz et l’association Mountain Wilderness, un chantier de démontage des installations obsolètes des deux stations de Sainte-Reine et de Saint-Pierre d’Albigny est organisé au col du Frêne, entre le 21 novembre et le 15 décembre 2005.

L’opération d’héliportage, elle, a eu lieu le 13 décembre 2005.

7 pylônes, 10 arches intermédiaires, les câbles et le matériel des gares d’arrivée et de départ sont évacués lors de cette opération. L’hélicoptère enlève 8 tonnes de matériaux, ce qui porte à 14 tonnes la masse de ferraille débarrassée de ce site !

L’hélitreuillage s’effectue jusqu’au bord de la route où un ferrailleur récupère les matériaux. 60 journées de travail auront été nécessaires pour un coût de 33 000 euros.

Pour fêter l’événement, le Parc invite le vendredi 16 décembre 2005 tous les acteurs (habitants, élus, partenaires du Parc, associations de protection de la nature, presse…) à une réception des travaux et une visite du chantier achevé.

démontage des téleskis obslètes

démontage des téleskis obslètes

Les objectifs

Il s’agit de faire disparaître les points noirs du paysage, de le requalifier et lui rendre son caractère authentique.

démontage des téleskis obslètesdémontage des téleskis obslètes

Par ailleurs cette action correspond aux objectifs retenus dans le programme « 4 stations du Parc naturel régional du Massif des Bauges » (Aillons/Margériaz, Savoie Grand Revard, la Sambuy/Pays de Faverges, et le Semnoz) qui vise à affirmer le positionnement nature de celles-ci. Elle s’inscrit dans une démarche plus générale, menée par le Parc qui vise à préserver les paysages et les espaces sensibles et à mettre la nature au coeur du projet de développement durable du massif des Bauges. C’est ainsi que de nombreuses actions sont menées avec les partenaires locaux et autres associations de gestion des milieux naturels sur le massif pour préserver et sauvegarder les patrimoines.

Les retombées

On peut penser qu’un paysage reconquis est un atout majeur pour le développement touristique, d’autant plus si ce paysage se situe sur le territoire du Parc, à l’une des portes d’entrée du massif.

Par ailleurs, cette opération de nettoyage étant exemplaire… elle doit servir d’exemple !

Car parmi les installations obsolètes recensées par Mountain Wilderness dans les montagnes de France, «  les friches touristiques tiennent une place particulière. Elles sont très nombreuses, en particulier dans les Alpes, et d’autant plus imposantes qu’elles sont récentes, la course à l’équipement étant toujours plus importante. Et malheureusement,  leur nombre s’avère exponentiel ; il ne peut que s’accroître avec le réchauffement climatique. »

Citons une partie de la conclusion de l’analyse, effectuée en 2002, par Mountain Wilderness dans le document « En finir avec les installations obsolètes » :

« Nous pensons ainsi que de nombreux aménageurs, ou autres acteurs du territoire, pourraient, au-delà de l’année internationale des montagnes et de l’écotourisme, entamer le nettoyage des sites qu’ils ont souvent eux-mêmes transformé en points noirs, donnant ainsi l’exemple pour de multiples autres nettoyages.

Nous formulons l’espoir que ce travail puisse inciter et aider tous les acteurs à réagir face à ce problème qui pourra être traité de multiples façons : réhabilitation, restauration, conversion, ou simple démontage, pour les nombreuses ruines qui donnent une image déplorable de la montagne aux habitants comme aux visiteurs de tous horizons. »

démontage des téleskis obslètes

démontage des téleskis obslètes

En montant au Mont Colombier

Sources :

  • Communiqués de MW parus sur le site Internet de MW
  • Documents de MW :

– « Installations obsolètes, nettoyons les paysages montagnards »

– « Installations obsolètes : une nouvelle étape à franchir »

– « En finir avec les installations obsolètes ; Analyse de la situation dans les espaces protégés des montagnes françaises et propositions d’actions pour une requalification paysagère »

– Les pionniers des Bauges, Histoire des installations de remontées mécaniques de Saint-Pierre-d’Albigny et de Sainte-Reine Quarante ans de ski du col du Frêne (Dossier réalisé en 2005 par Mountain Wilderness dans le cadre du partenariat avec le Parc Naturel régional du Massif des Bauges). Photos tirées de ce dossier.

– Étude technique de « démontage » de 2 téléskis situés dans le Parc Naturel régional du Massif des Bauges en Savoie. Photos tirées de ce dossier.

*La campagne « Installations obsolètes : nettoyons nos paysages montagnards » a reçu le label « Merci, dit la planète » du Ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement et celui de l’Année internationale de l’écotourisme. Cette campagne a également été labellisée par le Comité d’organisation de l’Année internationale des Montagnes 2002.

Personnes ressource    

  • Carmen Grasmic

cg@mountainwilderness.fr

« Col du Frêne : nettoyage des installations obsolètes »

démontage des téleskis obslètesBauges: Le Mont Colombier

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Ce contenu a été publié dans Des reconquêtes paysagères, Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Démontage de remontées mécaniques obsolètes au col du Frêne (Bauges, en Savoie)

  1. Renaud dit :

    Bonjour Camille,
    Etes-vous au courant du démontage du téléskis de Doucy en Bauges réalisé hier ?
    Voir Le DL du 16 avril édition de Chambéry.
    Guy Renaud
    Mountain Wilderness

    • Claude CAMILLI dit :

      Bonjour Renaud,
      Non je n’étais pas au courant de ce nouveau nettoyage à Doucy dans les Bauges. Je vous remercie pour cette information. Je vais mes renseigner…. à moins que vous ne souhaitiez faire un petit article à ce sujet?
      Vous seriez le bienvenu.
      A bientôt.
      Claude Camilli, également adhérente à Mountain Wilderness

  2. Renaud Guy dit :

    Bonsoir Claude,
    je viens de découvrir votre commentaire sur votre blog.
    vous pouvez me contacter directement
    06 69 96 29 49
    je suis à Saint Jorioz
    avez vous vu le reportage sur France 3 Alpes hier ?
    Cordialement
    Guy

  3. Ping : Col du Frêne – Stations de ski fantômes en France

  4. Claude CAMILLI dit :

    Voici un site assez extraordinaire, simple et efficace! Allez le visiter!
    Bravo!
    Claude Camilli

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *