Câbles de Chamechaude

Câbles de Chamechaude

Nettoyage des câbles

Chartreuse 2003

L’intervention

Le contexte

En 1973, après la terrible avalanche de Val d’Isère, le CEMAGREF (institut de recherche pour l’ingénierie de l’agriculture et de l’environnement) installe sur les pentes de Chamechaude, sommet emblématique du massif de la Chartreuse à quelques encablures de Grenoble, un système de paravalanche expérimental. Sur presque 400 m de dénivelé, des câbles porteurs sont installés pour treuiller le matériel. Les travaux finis, tout est abandonné au sol.

30 tonnes de câbles métalliques longent encore aujourd’hui les abords du sentier qui mène au sommet.

La description de l ’intervention

Recensé par l’association Mountain Wilderness dans le cadre de son travail sur les aménagements abandonnés en montagne, ce câble, trente ans après son installation, a été découpé et descendu. Mountain Wilderness, en collaboration avec la Commune du Sappey, l’Office national des Forêts et le Parc naturel régional de Chartreuse, a effectivement obtenu le soutien total du CEMAGREF pour cette opération qui s’est déroulée les 19, 20 et 21 septembre 2003. L’institut de recherche a assumé la maîtrise d’œuvre et le financement de ce nettoyage.

De nombreux bénévoles ont participé.

Les objectifs

Mountain Wilderness se réjouit de l’organisation de ce nettoyage et du soutien du CEMAGREF, organisme responsable de l’abandon, ainsi que de diverses entreprises de récupération de ferrailles qui se sont montrées intéressées pour récupérer les déchets descendus gracieusement. Le rôle que Mountain Wilderness s’est donné au travers de cette campagne sur les installations obsolètes est ici confirmé : inciter les acteurs locaux à engager les nettoyages qui sont de leur responsabilité. Cette opération prouve une fois de plus la collaboration possible avec le milieu associatif dans le but d’une meilleure prise en compte de notre environnement.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Ce contenu a été publié dans Des reconquêtes paysagères, Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *