53- Super Besse – Egliseneuve d’Entraigues

Written by Claude CAMILLI

Super Besse – Egliseneuve d’Entraigues

Mercredi 12 juin 2019

Voici une vidéo retraçant la 53ème étape d’un cheminement à travers la France, de la frontière allemande au nord de Strasbourg à, ( peut-être un jour!), la frontière espagnole au sud de Perpignan. Dans cette longue marche, mon attention se porte en premier lieu sur les paysages, leur protection et leur reconquête éventuelle ainsi que sur la biodiversité et sa reconquête.

Dans cette étape qui repart de Super-Besse, je laisse derrière moi le Puy de Sancy. Il est question ici de la chapelle de Vassivière, du lac Chauvet, de maar ou vaste cratère d’explosion, de zone Natura 2000, de sphaignes, de Jacinthe des Pyrénées, du plateau du Cézallier.

Voici le texte de cette vidéo:

Quel temps ce matin en quittant la station de Super Besse!

Dans mon dos et caché par la brume, je laisse le sommet du Puy de Sancy, ce volcan – le plus haut de l’hexagone – constitué de l’accumulation de coulées de lave, un stratovolcan donc, 2  500m d’altitude tout de même au moment sa formation, puis raccourci et déchiqueté par l’érosion. Ce qui lui donne, je m’en suis aperçue en y grimpant, des allures de massif alpin.

Rappelons que je restitue ici le déroulé logique, disons géographique, et non chronologique de cette traversée de la France. Petit retour dans le temps donc. A cause du mauvais temps justement, j’ai parcouru cette étape avant celle du Puy de Sancy pour gravir celui-ci sous le soleil.

 Aujourd’hui, terrain plat, boue, pluie et brouillard ! La frontière espagnole se mérite ! Mon moral reste pourtant excellent, inaltérable !

Ma première halte est pour la chapelle de Vassivière, en langue celtique « temple de l’eau » ce qui est plausible tant il est vrai que l’eau ici, sur ce haut plateau, sourd de toutes parts.

Les Bessards, comprenons les habitants de Besse en Chandesse, pratiquent – à pied ! – la « montée » et la « dévalade » : ils transportent deux fois par an la statue de la Vierge noire, lui faisant prendre l’air l’été, c’est une façon de parler car ils l’entreposent dans cette sombre chapelle, et la rapatriant l’hiver dans l’église de Besse. A côté de la chapelle, un petit abri recouvert de lauzes portant le joli nom de Chapeloune protège une source qui jaillit du rocher.

Sous la pluie justement, je chemine, toujours sur le GR 4, sur de hauts plateaux de lave, vers 1200 m d’altitude, au milieu de splendides prairies blanches de narcisses, laissant derrière moi dans les nuages, les flancs du Puy de Paillaret.

La piste longe le Puy Merle, plonge dans les sombres sapinières et resurgit sur les vertes prairies.

Le sentier se fait plus étroit, discret, pour traverser une tourbière, immense et précieuse zone humide. Fragile réservoir de biodiversité.

Cette véritable éponge qui alimente l’eau du lac Chauvet a une importance telle pour l’écosystème qu’elle a été classée en zone Natura 2000 pour en protéger sa faune et sa flore. On y trouve des sphaignes, des linaigrettes, de la bruyère.

Un cheminement en planches de bois parfois en piteux état me conduit à travers un entrelacs de ruisseaux et fossés, restes de l’extraction de la tourbe. A l’approche du lac Chauvet les étendues d’eau se font plus larges, omniprésentes, façonnant un paysage aux couleurs uniques.

Pique-nique bien au chaud dans le California, près du lac où Daniel m’a rejointe. 

Je lis que le lac Chauvet qui s’est formé il y a environ 150 000 ans occupe un maar, m a a r, c’est-à-dire un vaste cratère d’explosion, né au contact de l’eau et du magma. Lors de son ascension, la lave a rencontré une nappe phréatique, un lac ou une rivière ce qui a provoqué un choc thermique à l’origine de l’activité explosive. Forme circulaire et grande profondeur.

Ensemble avec Daniel nous entrons dans cette magnifique hêtraie qui borde le lac et où pousse au printemps la jolie Scille lis-jacinthe ou Jacinthe des Pyrénées à fleur bleu violacé.

Nous sommes dans une ZNIEFF de type I, une zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique, un espace homogène écologiquement, dit la définition, défini par la présence d’espèces, d’associations d’espèces ou d’habitats rares, remarquables ou caractéristiques du patrimoine naturel régional. Ce sont en fait les zones les plus remarquables du territoire.

Je suis impressionnée par toutes les mesures de protection dont bénéficie cette région.  Je les cite : ZNIEFF de type I donc / Zone protégée au titre de la Loi Montagne / Zone de Protection Spéciale et Zone Spéciale de Conservation / Site inscrit au titre de la Directive Habitats / Réserve de Biosphère, zone tampon / Réserve de Biosphère / Parc naturel régional.

Mais je me laisse porter par la douceur de ces paysages d’Auvergne, résultat de vastes coulées de basalte travaillées par l’érosion glaciaire. Paysages de pâturages et de tourbières, de forêts et d’eaux.

Entre les Monts Dore et les Monts du Cantal mon cheminement plein sud, le long de sentiers parfois enfoncés entre des murets de pierres, traverse les plateaux du Cézallier.

Je passe le hameau bien entretenu mais plutôt déserté de Dressondeix et retrouve les pâturages où la flore explose et les horizons lointains où mon regard se perd.

Murets de pierres moussues, burons entourés de genêts, plantés ici ou là à la lisière d’un bosquet ou au milieu d’un pré, paysage de bocage vallonné, pentes blanchies par des myriades de narcisses, tout ceci participe à ma jubilation. Je m’attache à cette terre inconnue que pourtant j’imagine bien rude aux abords de l’hiver.

Insensiblement je me rapproche d’Egliseneuve d’Entraigues dont j’aperçois les premiers toits d’ardoise à travers les branchages. L’impression est forte, une impression de peinture en dégradés de gris. Je suis sensible à la beauté simple de ces maisons groupées autour de leur église.

Nous reprenons la route vers le nord, pour rejoindre Besse en Chandesse, ses ruelles colorées et son camping.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.