50- Combronde – Volvic

Written by Claude CAMILLI

Combronde – Volvic

26 mars 2019

Voici une vidéo retraçant la 46ème étape d’un cheminement à travers la France, de la frontière allemande au nord de Strasbourg à, ( peut-être un jour!), la frontière espagnole au sud de Perpignan. Dans cette longue marche, mon attention se porte en premier lieu sur les paysages, leur protection et leur reconquête éventuelle ainsi que sur la biodiversité et sa reconquête.

Cette étape est importante pour moi car elle me conduit au pied septentrional de la chaîne des Puys jusqu’à la petite ville thermale de Volvic. Auparavant, je traverse une autre ville d’eau, Châtelguyon.

Comme prévu, mon hôte refait l’aller-retour Gannat-Combronde pour me conduire à l’endroit même où il m’avait retrouvé la veille. Il n’a donc pas ménagé sa peine et je n’oublierai pas ce gîte de la Coraline.
Passant au pied de l’église de Gannat, le sentier s’élève sur un plateau au sud de la ville puis franchit l’A 89, Lyon-Bordeaux, via Clermont et Limoges, nommée « la Transeuropéenne ».

Je perds le GR au milieu d’un champ, reviens sur mes pas en vain, demande mon chemin à un habitant de Rouzat sans davantage de succès et finis par couper à travers champ en dévalant la pente qui descend vers la Limagne, laissant en contrebas la ville de Beauregard-Vendon. J’atteins enfin le village de Gimeaux.

Puis je contourne Yssac-la-Tourette, laissant le GR 300 poursuivre sa route vers Riom.

Pour ma part, c’est Chatel-Guyon que je vise. Sur un petit marché de cette ville, j’achète une magnifique botte de radis qu’un joyeux maraîcher me vend en riant pour un euro. Je serai bien contente de les croquer en cours de route. 

Le temps presse, il me faut arriver à temps à Volvic pour attraper en milieu d’après-midi le train que je compte prendre pour retourner à Lyon or j’ai encore de longs kilomètres à parcourir sur le goudron !

La route grimpe sérieusement pour s’extraire du trou dans lequel est bâtie la ville thermale de Châtel-Guyon. A sa sortie, la départementale zigzague, domine le village d’Enval puis continue à grimper régulièrement jusqu’à Volvic.

Volvic, le but de ces cinq étapes, La Palisse-Volvic, m’ayant permis de franchir la plaine de la Limagne et de me rapprocher de la chaîne des Puys dont la traversée de part en part d’ici un mois me réjouis d’avance !

Pas de gare à Volvic !  Si bien sûr, mais perdue dans la nature ! Perplexe, je m’adresse à un homme qui, en congé à la suite d’un accident du travail, peut se permettre et se fait un plaisir de me conduire, non pas à la gare prévue mais à celle de Riom, distante d’une dizaine de kilomètres et bien mieux desservie. J’y trouve là un train qui me transporte à Lyon avec deux heures d’avance !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.