3- Obersteinbach-Niederbronn

Obersteinbach-Niederbronn

29 avril 2017

Voici une vidéo retraçant la troisième étape d’un cheminement à travers la France, de la frontière allemande au nord de Strasbourg à, ( peut-être un jour!), la frontière espagnole au sud de Perpignan. Dans cette longue marche, mon attention se porte en premier lieu sur les paysages, leur protection et leur reconquête éventuelle ainsi que sur la biodiversité et sa reconquête.

Lors de cette étape je poursuis ma marche à travers le Parc naturel régional des Vosges du Nord et un environnement classé Réserve de la Biosphère par l’Unesco

Voici le texte de cette vidéo:

Obersteinbach-Niederbronn

Samedi 29 avril 2017

Ici, à Obersteinbach nous sommes dans un environnement préservé et classé Réserve de la Biosphère par l’Unesco en 1989. Avant de quitter ce lieu si sympathique j’ai un échange avec mon hôtesse sur le mouvement « Hôtel au naturel » qu’elle-même a initié dans les années 1990 : un accueil autrement, généreux, des produits du jardin et de l’agriculture biologique alentour, une cuisine simple et délicieuse. Ce matin je prends le temps car je n’ai que 23 km à parcourir, toujours dans le Parc naturel régional des Vosges du Nord. Les forêts de sapins succèdent aux forêts de hêtres dont les jeunes pousses sont éclatantes de beauté. Un rocher pittoresque s’élance dans le ciel au détour du sentier. Le château du Nouveau Windstein, dont la construction a commencé au début du 13 ème siècle, a fière allure. Un groupe de bénévoles, les « Veilleurs du NouveauWindstein », s’activent depuis plus de 15 ans pour l’entretenir, le sauvegarder et le valoriser. Ils ont fini de dégager la barbacane, une tour d’artillerie circulaire très bien conservée. Plus loin j’observe de curieuses « Wassersteine » ou pierres à cupules. Régulièrement le randonneur peut trouver refuge dans les abris que le très actif Club Vosgien, fondé en 1872, a mis en place. Voici le Rocher de la Liese. Des légendes circulent autour de ce rocher, racontant des amours contrariées comme celles-ci : « alors qu’un jeune noble aimait la belle Liese aux yeux bleus et aux cheveux roux, celle-ci préféra un artisan. Le jeune homme jeta l’amant dans un puits. La Liese en mourut de chagrin. » Au sommet de la tour en grès de 25 mètres de haut, construite par le club vosgien à la fin du 19 ème siècle, mes yeux plongent sur les Vosges du Nord, le Palatinat tout proche, la plaine d’Alsace et au loin la Forêt Noire. Le Parc naturel régional des Vosges du Nord a donc reçu de l’UNESCO le label de Réserve de biosphère, le 12 janvier 1989, en raison de la richesse de ses patrimoines naturels et des actions de protection et de gestion déjà menées.

Ce Parc fait ainsi partie d’un réseau international de près de 400 territoires, dans le cadre du programme sur l’Homme et la Biosphère (Man and Biosphere) mis en œuvre par l’UNESCO. Ce réseau, constitué par des zones protégées représentant les principaux types d’écosystèmes mondiaux, a pour objectif la conservation de la nature et la recherche scientifique au service de l’homme. Il sert de système de référence pour mesurer les impacts des activités humaines sur l’environnement et pour promouvoir des expériences de développement durable.

En milieu d’après-midi je dévale un thalweg et débouche dans la vallée où niche la station thermale de Niederbronn-les-bains, à côté de la source Lichteneck connue des Celtes et des Romains, résurgence d’une eau diurétique, la moins minéralisée de France. Je fais une halte dans cette pimpante petite ville puis je parcours quelques kilomètres bien pénibles sur le goudron et sous le soleil pour atteindre la ville voisine d’Oberbronn où le couvent de la Maison-mère des sœurs du très Saint-Sauveur, une superbe bâtisse, m’accueille à un prix fort compétitif (43 euros la demi-pension) : rien d’étonnant puisque les édifices religieux sont exonérés de la taxe foncière! Le repas est copieux et excellent, ma voisine de table franco-autrichienne charmante et ma chambre dotée d’un christ qui assiste avec bienveillance au soin de mes ampoules….

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Ce contenu a été publié dans Fugue pédestre, Uncategorized, Vidéos, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *