20- GR137 Couches-Le Creusot Saône-et-Loire 13 juin 2017

Written by Claude CAMILLI

20- Couches-Le Creusot   GR137

Côte d’Or   13 juin 2017

Voici une vidéo retraçant la 20 ème étape d’un cheminement à travers la France, de la frontière allemande au nord de Strasbourg à, ( peut-être un jour!), la frontière espagnole au sud de Perpignan. Dans  cette longue marche, mon attention se porte en premier lieu sur les paysages, leur protection et leur reconquête éventuelle ainsi que sur la biodiversité et sa reconquête

Lors de cette étape sur le GR137, je poursuis ma marche à travers la région Bourgogne-Franche Comté. Il est question ici de Couches, des menhirs d’Epoigny, de l’étang de Brandon, du château de Brandon, de l’étang de la Moutelle, de Saint-Firmin et du Creusot.

Voici le texte de cette vidéo :

C’est aujourd’hui que je termine ces dix jours de marche en Bourgogne. J’ai l’intention de reprendre un train au Creusot en début d’après-midi. Je n’ai donc pas de temps à perdre car la route est encore longue. Je quitte sans m’attarder, l’hôtel des Trois Maures, traverse la petite ville de Couches et grimpe à travers bois sur le plateau, pour retrouver la route que j’ai suivie hier.

J’arrive rapidement en vue des menhirs d’Epoigny, plus impressionnants encore dans la lumière du matin.

Le GR 137 que je viens de récupérer, emprunte un moment une départementale à travers les champs et les prés, passe devant la cour d’une grosse ferme, la Croix Valot, puis emprunte un sentier en sous-bois bien humide : je patauge dans les flaques dues aux pluies récentes et aux profondes traces de tracteur.

La rue des Chabottins passe devant une ferme d’élevage de charolaises, puis au-dessus de la ligne TGV Lyon-Paris. Justement un TGV passe sous mes pas, il a repris sa vitesse de pointe après son arrêt à Montchanin un peu plus au sud.

Je longe maintenant l’étang de Brandon où se jettent les ruisseaux de Brandon et de Valsantin.

Je m’oblige à m’arrêter quelques instants et à prendre un peu de repos sur ce banc avant de repartir sur la route. Celle-ci passe sous le château de Brandon, véritable forteresse au Moyen-Age, installée sur le site d’un ancien camp gallo-romain, château assez austère mais dont je ne fais que deviner une tour carrée.

La route longe maintenant l’étang de la Moutelle, puis une étendue d’eau pleine de charme.

Soudain j’oblique plein sud sur le chemin des Barrets, petite route goudronnée qui nous signale, nous les cheminots, aux automobilistes insouciants…
A peine plus loin, dans le hameau des Caillots, je perds le tracé du GR et ne prends pas la peine de le retrouver. Je pars à l’aventure, plutôt à l’orientation. Je dois poursuivre ma route vers le sud. Mon intuition me conduit vers le village de Saint-Firmin que je traverse. La route descend en larges boucles au fond d’un petit vallon où s’écoule paresseusement le ruisseau du Brandon. Je traverse la route de Marmagne pour remonter en face sur la crête où s’étalent les faubourgs du Creusot. Il me reste la portion la moins plaisante, traverser les lotissements en suivant l’ancienne route de Saint-Firmin puis la rue de Saint-Firmin qui descend enfin jusqu’à la gare du Creusot.

Le retour à Lyon n’est pas direct : je monte dans un TER jusqu’à Montchanin, fais une pause d’une heure au café du coin, saute dans un autocar jusqu’à la gare TGV du Creusot-Montceau-Montchanin et grimpe finalement dans un TGV qui me conduit à Lyon où m’attend Daniel… C’est aujourd’hui son anniversaire que nous allons fêter à la Brasserie Georges…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *