33- GR7 Darois- Chamboeuf Côte d’Or 8 juin 2017

Written by Claude CAMILLI

33-  Darois-Chamboeuf     GR7

Côte d’Or   8 juin 2017

Voici une vidéo retraçant la 33 ème étape d’un cheminement à travers la France, de la frontière allemande au nord de Strasbourg à, ( peut-être un jour!), la frontière espagnole au sud de Perpignan. Dans  cette longue marche, mon attention se porte en premier lieu sur les paysages, leur protection et leur reconquête éventuelle ainsi que sur la biodiversité et sa reconquête

Lors de cette étape sur le GR7 en Côte d’Or, je poursuis ma marche à travers la région Bourgogne-Franche Comté. Il est question ici de Darois, de la forêt de Plombières, de Velars-sur-Ouche, du canal de Bourgogne, de la montagne d’Etang, de Chamboeuf… et de la« La vie secrète des arbres » de Peter Wohlleben.

Voici le texte de cette vidéo :

Nous quittons le camping de Talant avec le California et roulons jusqu’à Darois, là même où j’avais terminé la randonnée d’hier. A tout à l’heure Daniel ! Si tout va bien on se retrouve un peu plus tard, plus au sud !

Je me faufile dans la forêt sur un étroit sentier qui coupe rapidement la départementale 104 puis repart dans les sous-bois. Je décide de faire un selfie, un égoportrait disent les canadiens, histoire de prouver que je suis bien sur ce chemin !

Croisement de GR, toujours les mêmes : GR7 bien sûr et GR2. Le sentier domine une petite faille, la combe Rondot puis la combe Torcy. Je traverse la forêt de Plombières.

Dans un livre que je trouve passionnant, « La vie secrète des arbres », Peter Wohlleben parle du comportement social des arbres, de leur entraide. Je le cite : « les arbres compensent mutuellement leurs faiblesses et leurs forces. Plus ils sont proches les uns des autres, mieux c’est. Le rééquilibrage s’effectue dans le sol par les racines. Et les échanges vont bon train. […] Dans ce contexte, les hêtres ne sont jamais trop serrés, bien au contraire. […] La répartition des substances nutritives et de l’eau entre tous les individus est optimale. »

Que voici une jolie boule d’un parasite bien connu, le gui, qui prélève l’eau et les sels minéraux de la sève de l’arbre qui est son hôte, bien malgré lui d’ailleurs ! Cette forme en boule s’explique par les ramifications qui sont presque toujours dichotomiques.

Cette belle cavité, résultat d’une blessure, une branche cassée peut-être ou du travail acharné d’un pic épeiche suivi de celui non moins obstiné des champignons, cette cavité offre sans doute un refuge pour une chouette ou de petits mammifères.

Escargots de Bourgogne, vous êtes bienheureux sur ce sol calcaire qui vous est nécessaire pour fabriquer votre coquille !

La route descend doucement jusqu’à Velars-sur-Ouche. Voici l’Ouche qui vient de traverser des paysages bucoliques dans ce que l’on nomme la « Suisse Bourguignonne ». Et voici maintenant le canal de Bourgogne qui relie Migennes sur l’Yonne à Saint-Jean de-Losne sur la Saône et qui relie donc le bassin de la Seine au bassin du Rhône. Nous y déjeunons Daniel et moi à l’ombre du California, avant de repartir ensemble en direction de  la montagne d’Etang et de la chapelle éponyme.

Nous regardons longuement le travail d’un forestier. Puis nous nous attaquons à une rude montée jusqu’à la fontaine Sainte-Anne puis jusqu’à la Chapelle Notre-Dame d’Etang.

Le sommet est un site de vol à voile d’où Daniel tente vainement de s’élancer pour rejoindre la vallée. Nous nous séparons, Daniel me quitte finalement pour un bon sentier et moi je poursuis sur une piste qui s’étire pendant de longs kilomètres sur la crête de la montagne d’Etang puis le long de combes jusqu’au Col de la Mialle puis toujours dans la forêt jusqu’au Col de la Toppe pour finalement déboucher sur la rente de Chamerey.

Le chemin est encore très long à travers les champs et les forêts, le long des routes forestières et  pastorales.

J’arrive enfin à Chamboeuf, affamée, après une journée de marche particulièrement longue mais pleine de charme. Encore une rude montée finale, inattendue, pour atteindre le petit bus où Daniel m’attend.

Du camping, la vue est plongeante sur le village de Chamboeuf et sur la suite du parcours, direction plein sud vers Arcenant, prochaine étape.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *